Le soutien gorge

A lire aussi : Les différentes types de soutien-gorge . Comment Calculer sa taille de soutien-gorge ?

 

Soutien Gorge CarmelinaLe soutien gorge ou « soutif » est un sous-vêtement, composé de deux bonnets servant à soutenir et mettre les seins en valeur. Habituellement, il est commercialisé avec une pièce de lingerie coordonnée (string, porte-jarretelles, shorty…)

Les origines du soutien gorge

Dès l’antiquité, les femmes ont utilisées différents moyens pour soutenir leurs poitrines. Une paire de « couvre-seins » a d’ailleurs été découverte lors de fouilles dans les tombeaux de la ville de Suse (au sud de l’Iran).
Dans la Grèce Antique, les femmes grecques portaient un corsage lacé au dessous des seins. Elles utilisent l’Apodesme, petite bande de tissus qu’elles enroulent sous la poitrine dans un but utilitaire : empêcher les seins de bouger pendant la marche.
A Rome, les femmes adoptent également l’Apodesme, changeant juste le nom. Les jeunes filles portent le « Fascia » pour freiner la croissance de leurs poitrines, le « Mamillare » diminuait une poitrine trop imposante, alors que le « Strophium » servait lui à soutenir les seins.
En France, c’est au XIIe siècle que les femmes portent la « basquine », une sorte de corset de toile raide. Au XIIIe siècle, la « Gourmandine » se porte par-dessus un corset.

L’invention du soutien gorge

Le soutien gorge dans sa forme actuelle à des origines encore contestées aujourd’hui.
Le terme soutien-gorge apparait en 1904 dans le dictionnaire Larousse. En 1912, l’Oxford English Dictionnary, le présente sous le nom de « brassiere », d’où le terme « Bra » qui sera utilisé à partir de 1937. Le premier prototype est breveté en 1859 à New York par Henry S. Lesher, mais des défauts le rendaient très inconfortable.
Soutien Gorge EmmaEn 1889, Herminie Cadolle présente à Paris, lors de l’exposition universelle, le premier soutien gorge moderne, sous le nom de « Bien être ». Il s’agit en fait d’un corset coupé sous la poitrine, sensé être plus confortable pour les femmes.
Ce qui ressemble le plus au soutien gorge à balconnet moderne, apparait en 1893 aux Etats-Unis. Marie Tucek dépose le « Breast supporter », avec une « poche » pour chaque sein, des bretelles et un système d’attache avec agrafes, mais ce fut un échec commercial.
Si le soutien gorge remplace progressivement le corset à la fin du XIXe et au début du XXe siècle, il ne connait un véritable essor qu’à partir des années 1920, grâce à des couturiers comme Paul Poiret ou Nicole Groult. Dans les années 1930, trois frères de la société Warner mettent au point un tissu extensible et affinent les tailles de bonnets (des tailles A à D).
Ensuite, des innovations viendront améliorer le soutien gorge, parmi lesquelles, le soutien gorge à armatures renforcées qui rend les seins pointus d’Howard Hugues, qui sera porté par Jane Russell dans « Le Banni », le premier modèle pigeonnant de Lejaby en 1956, ou encore le « Cœur brisé » de Playtex, le premier soutien gorge à armatures non métalliques dans les années 60.
Les années 70 et la révolution sexuelle marquent un tournant, le « soutif » devant être fonctionnel et confortable.

Aujourd’hui, outil de séduction…

De nos jours, le soutien gorge qui profite des avancées technologiques des matières textiles, associe généralement la fonctionnalité et la séduction.
Fonctionnel pour les femmes, le soutien gorge est ressenti par l’homme, comme le porte-jarretelles, comme un outil de séduction utilisé par la femme. Dissimulée ou suggérée, la lingerie a le pouvoir d’éveiller le désir chez l’homme.
Les types de soutiens gorge se diversifient, proposant ainsi une large gamme de produits aux femmes.

 

A lire aussi : Les différentes types de soutien-gorge . Comment Calculer sa taille de soutien-gorge ?

 

Découvrez les articles de notre boutique Tendance Lingerie

© Copyright 2017 - Tendance Lingerie. Tous droits réservés. Site réalisé par NetDCom